De Watergroep a Citrique Belge mis au point une installation d’eau de refroidissement qui produira chaque année au moins 1,7 million de mètres cubes d’eau de refroidissement issue de l’eau de surface de la Grande Gette. Cette nouvelle installation constitue une alternative durable au pompage actuel des nappes phréatiques vulnérables du Landénien.

CitriqueCitrique Belge produit chaque année près de 100 000 tonnes d’acide citrique et utilise 2,7 millions de mètres cubes d’eau de refroidissement à cet effet. De ces derniers, plus d’un million de mètres cubes proviennent des effluents de l’installation de traitement des eaux d’égout située à Tirlemont. Le volume restant est actuellement encore puisé dans les nappes phréatiques vulnérables du Landénien.

Il est ressorti d’une étude approfondie que les eaux de surface constituent la meilleure alternative à l’utilisation actuelle des eaux souterraines. Pour entrer dans le cycle de refroidissement ouvert actuel, l’eau de la Grande Gette doit passer par plusieurs étapes. Tout d’abord, une prise d’eau pourvue d’une grille filtrante, qui retient les déchets grossiers. Ensuite, un traitement pour retirer les matières flottantes. La rinçure issue de ce traitement est une nouvelle fois traitée dans un collecteur de dépôts pour ensuite être déversée dans la Gette. Cette technique permet aussi de protéger l’environnement.

La température de l’eau de refroidissement peut atteindre maximum 12 °C. Quand l’air ambiant est suffisamment froid, l’eau de la rivière est refroidie à l’aide de refroidisseurs atmosphériques (petites tours de refroidissement). Dans le cas de températures plus élevées, deux machines frigorifiques s’activent. L’eau de refroidissement, qui sera à l’avenir un mélange d’effluents et d’eaux de surface, retourne ensuite dans la Grande Gette après utilisation.